L’Analyse Transactionnelle (AT) propose un modèle de la personnalité illustrant une extension de la fonction du Moi (modèle psychanalytique).

Selon son fondateur Eric Berne : 

«Un état du moi est un système cohérent de pensées et de sentiments mis en évidence par un type de comportement correspondant».

L’ensemble de ces états du Moi constitue la personnalité de l’individu.

Les états du Moi : le modèle PAE

Ce sont le Parent, l’Adulte et l’Enfant.

L’état du Moi Parent (P) d’une personne représente la vie telle qu’elle lui a été enseignée. Cet état du Moi est activé lorsque la personne pense, sent et agit comme le faisaient ses parents ou ses figures parentales influentes. Il y a deux états du Moi Parent : le Parent Normatif (PN) et le Parent Bienveillant (PB).


L’état du Moi Adulte (A) représente la vie telle que la personne l’a expérimentée à une étape de sa vie en termes de pensées, de  

sentiments et de comportements avec les conclusions logiques
qu’elle en a tirées. Il se manifeste chaque fois que la personne pense, sent et agit de manière cohérente avec la situation du moment.

L’état du Moi Enfant (E) d’une personne représente la vie telle qu’elle l’a vécue à une étape de son développement. Cet état du Moi est activé lorsque la personne pense, sent et agit comme elle le faisait quand elle était enfant.
Il y a trois états du Moi Enfant, l'Enfant Adapté (EA), l'Enfant Rebelle (ER) et l'Enfant Libre (EL)

Les transactions

On appelle transaction un échange entre deux états du Moi, constitué d’un stimulus et d’une réponse à ce stimulus. L’analyse des transactions permet de comprendre comment nous communiquons, de repérer et de traiter les dysfonctionnements dans la communication.

Les besoins


Eric Berne a mis en évidence trois besoins essentiels à tout être humain : les besoins de stimulation, de reconnaissance dans la relation à l’autre et de structure
Ces besoins doivent être satisfaits pour qu’une personne se maintienne dans un état d’équilibre physiologique et psychologique sain. 
Au cours d’un traitement, la prise de conscience d’un manque dans la gestion de ces besoins peut aider la personne à changer et à envisager de nouvelles options allant dans le sens de sa santé et de sa guérison.


La position de vie


Pour Eric Berne, la position de vie est la manière fondamentale et constante à partir de laquelle une personne se situe face à elle-même et face aux autres.
La position de vie est déterminée dans l’enfance à partir du sens que l’enfant donne à ses expériences et aux conclusions qu’il en tire sur sa propre valeur, sur celle des autres et du monde. Ce concept permet de comprendre la dynamique existentielle à partir de laquelle une personne a construit son identité et comment elle établit aujourd’hui des relations positives ou négatives de façon cohérente avec son histoire. La mise en évidence de la position de vie est un élément déterminant dans le traitement du scénario et l’orientation vers la guérison.


Le sentiment-parasite ou racket


Les quatre sentiments de base sont la joie, la tristesse, la colère, la peur. L'enfant apprend quelquefois à réprimer l’un de ces sentiments s'il n’est pas accepté dans sa famille, pour le remplacer par un autre sentiment autorisé. Il utilise alors ce sentiment dit «parasite» ou «racket» pour obtenir les gratifications et signes de reconnaissance dont il a besoin. 
Plus tard, chacun peut entretenir des relations confuses en continuant inconsciemment à utiliser ses propres «sentiments-parasites» dans la relation aux autres. En thérapie, la mise en évidence et l’analyse des « rackets » permet à la personne de prendre conscience du sentiment refoulé et de se le réapproprier.


Le scénario de vie


Eric Berne définit le scénario comme
«un plan de vie inconscient reposant sur des décisions prises dans l’enfance, renforcées par les parents, justifiées par les événements ultérieurs, aboutissant à une fin prévisible et choisie».
Ce concept est fondamental pour saisir les dynamiques intrapsychique et interpersonnelle : les personnes prennent dans l’enfance des décisions motivées par la survie pour répondre à leurs besoins immédiats d’amour, de sécurité et de protection. Plus tard, elles continuent à se conformer inconsciemment à ces décisions même si celles-ci sont dommageables et les limitent dans leur croissance et leur épanouissement.
Prise de conscience et remaniement de ces décisions précoces constituent l’objectif central du traitement en A.T.


Le jeu psychologique


Eric Berne décrit le jeu psychologique comme la répétition d’une séquence du scénario que l’enfant a appris à jouer dans sa famille lorsqu’il n’a pas trouvé d’autre moyen que la manipulation pour satisfaire ses besoins de stimulation de reconnaissance et de structure.
A l'âge adulte, la personne peut alors inconsciemment chercher à satisfaire ses besoins dans la relation aux autres sur ce même mode de communication manipulatoire. Ce concept permet de mettre en évidence et d’analyser les dysfonctionnements dans la communication ; d’aider la personne à trouver une manière différente et saine de satisfaire ses besoins dans la relation. Dans les jeux psychologiques, chaque joueur passe d'un rôle à l'autre entre le Sauveur, le Persécuteur et la Victime. (Triangle de Karpman)
Un exemple dans le film  "Oui mais".


L’autonomie en AT


Depuis Eric Berne, le but du traitement en AT est orienté vers la guérison du scénario de vie et l’autonomisation.
L’autonomie correspond à l’utilisation par la personne de ses capacités de conscience, de spontanéité et d’intimité. La personne autonome accepte la responsabilité de ce qu’elle vit, prend ses décisions en fonction de ses valeurs personnelles et non plus pour s’adapter. Elle vit ses sentiments authentiques et les exprime selon ses choix, perçoit l’autre et elle-même comme des personnes ayant le droit d’exister et méritant le respect.


"La souffrance enfante les songes, comme une ruche ses abeilles, 

l'homme crie où son fer le ronge et sa plaie engendre un soleil 

plus beau que les anciens mensonges." 


Louis Aragon (Prologue)


Éric Berne Eric Berne (1910-1970) est un psychiatre américain, fondateur de l'analyse transactionnelle.

Selon Berne, le bonheur (pas plus que le sens !) ne se cherche directement. Il repose sur cinq "savoirs" : 


  • Savoir donner,
  • savoir recevoir,
  • savoir demander,
  • savoir refuser,
  • savoir se donner à soi-même.